RPI : Configuration IP

Le Raspberry-Pi : Configuration IP

3D Raspberry-Pi

L’IP est très importante, elle permet de différencier nos différentes machines sur le réseau local.

La box de votre FAI offre généralement un service DHCP, qui alloue dynamiquement les adresses IP de vos machines sur le réseau local qu’elle administre.

Nous aurons constamment besoin d’appeler notre Raspberry-Pi à distance, or la box de votre FAI, change régulièrement les adresses qu’elle attribue à vos machines. Alors comment faire ?

La configuration de l’adresse IP (Internet Protocol)

Nous allons utiliser l’éditeur nano afin de configurer une adresse IP fixe sur notre Raspberry pi.

Concrètement lorsque votre Raspberry sera détecté sur le réseau, votre box lui allouera toujours la même adresse IP. Il peut être intéressant de configurer sa box afin de fixer aussi l’IP de son côté (généralement inclus dans le service DHCP).

Si vous souhaitez vous connecter en ethernet, en général il suffit de brancher un câble ethernet de votre routeur à votre Raspberry et c’est partie ! Ici je ne détaillerais pas davantage, les problèmes étant très rares.

Par contre si vous vous êtes équipés d’une clé wifi, la connexion peut vite devenir un casse-tête si l’on ne fait pas ce qu’il faut. Je vais donc développer cet aspect de la configuration et au passage nous fixerons l’IP.

Commencer par brancher votre Raspberry avec un câble ethernet.

Tapez ‘’ifconfig’’, dans le prompt du Raspberry-Pi.

Vous obtiendrez ainsi la configuration IP de votre nano-ordinateur.

Le bloc eth0 -> correspond aux paramètres de votre connexion ethernet.

Le bloc wlan0 -> correspond aux paramètres de votre connexion wifi.

Ce qui nous intéresse ici est de récupérer le netmask et le gateway. Notez les, nous en aurons besoin.

Puis aller sur n’importe quel poste du réseau relié en wifi, cliquez sur votre barre de réseau (en bas à droite).

Placez-vous sur le nom de votre box (celle avec écrit ‘connecté’ à côté), faite un clic droit dessus, puis ‘propriété’.

Sur l’onglet ‘connexion’ vous trouverez  sous la mention ’SSID’, le nom de votre box, Notez-le lui aussi.

Sur l’onglet ‘sécurité’ vous trouverez ‘type de sécurité’ (WPA/WPA2/WEP).

De même après avoir coché la case ‘afficher les caractères’, vous aurez accès à la ‘clé de sécurité réseau’, qu’il faut évidemment noter.

Equipé de ces informations et de l’adresse que vous souhaitez donner à votre Raspberry nous allons pouvoir configurer notre clé wifi.

Tapez dans le prompt*; sudo nano /etc/network/interfaces

 

*Note : Ici nous taperons ‘sudo’ avant la commande. Ceci signifie que l’on modifie le fichier en super-utilisateur (root). Ce fichier de configuration réseau ne peut être modifié que par le super-utilisateur, car la moindre erreur peut engendrer de gros problèmes de connexion. Donc faite particulièrement attention à ne pas entrer d’erreur.

Si le ‘type de sécurité’ est WPA sur votre réseau wifi, alors modifiez le fichier comme présenté dans l’exemple ci-dessous (Il me semble qu’il suffit de remplacer ‘wpa’ par ‘wep’ si c’est votre type de sécurité, en revanche sachez que ce type est obsolète). Remplacer correctement toutes vos informations, address, netmask, gateway, nom_de_votre_routeur ou SSID, code_wifi.

Pensez également à insérer un [tab] avant chaque ligne contenant vos informations, comme sur l’exemple.

auto lo
iface lo inet loopback
iface eth0 inet dhcp

allow-hotplug wlan0
iface wlan0 inet static
                     address 192.168.0.20
                     netmask 255.255.255.0
                     gateway 192.168.0.1
                     wpa-ssid "nom_de_votre _routeur"
                     wpa-psk "code_wifi"

     address = L’adresse IP fixe choisi pour votre Raspberry.

    netmask = Masque de sous-réseau, il détermine l’envergure maximal d’un réseau.

    gateway = IP de passerelle de votre box FAI.

 

 

iface eth0 inet dhcp = Connexion par ethernet avec IP dynamique (configuration de base)

iface eth0 inet static = Connexion par ethernet avec IP statique (après cette ligne entrer comme dans l’exemple, address, netmask, gateway, avec vos informations, mais n’entrez pas la suite, elle concerne la configuration wifi).

iface wlan0 inet static = Connexion par wifi avec IP static (Suivez l’exemple ci-dessus)

iface wlan0 inet dhcp = Connexion par wifi avec IP dynamique (Si c’est votre cas vous entrerez après cette ligne directement les deux dernières lignes de l’exemple ; wpa-ssid « nom_de_votre _routeur’’,  wpa-psk « code_wifi »)

Une fois la configuration terminée, pensez à enregistrer avec, ctrl+o, puis, entrer.

Enfin exécuter sur le prompt, sudo ifdown wlan0, puis, sudo ifup wlan0, puis, ifconfig, pour vérifier.

Normalement dans le bloc wlan0 vous devriez voir apparaitre l’adresse IP de votre Raspberry.

Attention !! Notez bien que lorsque vous fixez cette ip, elle ne peut plus s’adapter dynamiquement à un autre réseau. Donc si vous déplacez votre Raspberry sur un autre réseau, vous penserez à remettre l’IP en dynamique.

 

                                                                ************************************

Si vous avez des problèmes après avoir suivi toutes les étapes comme il faut, je vais vous donner quelques pistes ;

-Renseignez-vous à propos du périciel de votre clé wifi.

-La configuration de la clé wifi peut aussi être faite depuis l’interface graphique (‘startx’).

Dans votre menu Démarrer, aller sur le menu Internet, puis sur gui_wpa. Une fenêtre devrait alors s’ouvrir, elle vous permettra de configurer votre clé wifi.

-Cibler votre problème avec les commandes ci-dessous.

sudo nano /etc/resolv.conf = Indiquez chaque serveur sur une ligne après la mention ‘nameserver’.
dmesg =Tampon de mémoire, il renvoie les messages générés depuis le dernier démarrage du noyau
dmesg | grep ^usb  = Le mots USB trouver en début de ligne d’un message.
iwlist = Permet de voir que votre adaptateur wifi fonctionne correctement.
iwconfig = Détails sur l’interface réseau sans fil.
sudo iwlist scan | less = Vous permet d’obtenir le détails de votre réseau wifi.
sudo /etc/init.d/networking restart = Redémarrer les services réseaux.

Note : Un élément important à ne surtout pas oublier, le Raspberry-Pi (jusqu’à présent) alimente difficilement les éléments externes. Un bon moyen de remédier à une défaillance de l’alimentation sur un ou plusieurs éléments USB, est d’ajouter à votre installation un hub USB qui possède sa propre alimentation.

L’alimentation de notre système est un point crucial dont nous reparlerons très bientôt.

Publicités