Arduino DIY-Partie 1- Le Bootloader

Partie 1 tutoriel : Arduino DIY
Approche du bootloader et construction d’une station de bootloader pour ATmega328 P-PU.

ARDUINO DIY-Partie 1

Bootloader un ATmega328

Le but de ce tutoriel est de fabriquer sa propre carte de prototypage à l’image de l’Arduino-Uno. Pour ce faire je vais vous détailler sur plusieurs parties les différentes composantes de la carte, de la partie alimentation à la partie contrôleur USB…   Nous verrons tout pour reproduire à moindre frais notre carte, sans perte de fonctionnalité comparé à l’original Arduino-Uno.

Plan du tutoriel

> Partie1- Bootloader un ATmega328

> Partie2- Réalisation montage standalone.

> Partie3- Montage de l’alimentation.

> Partie4- Intégration du contrôleur USB.

> Partie5- Assemblage de la carte.

                                                                                       *****************************************

QUID du Bootloader ?

Le bootload du ATmega, correspond au bios d’un ordinateur, il s’agit d’un chargeur de démarrage qui contient notamment les informations relatives au microcontrôleur, sa cadence, son type, sa tension de fonctionnement…Or pour économiser quelques euros, non négligeable, il est possible d’acheter nos  ATmega moins chers, mais il arrive que ceux-ci soient livrés non Bootloader ! Cela signifie qu’ils ne posséderont aucun chargeur de démarrage, et donc qu’ils ne pourront pas en l’état être téléversés avec notre IDE Arduino. Mais encore une fois pas de problème, puisque ce chargeur de démarrage peut-être installé simplement, et pour aller plus loin, ceci signifie que l’on pourrait installer le bootload que l’on souhaite.

Bootloader  un Atmega328 avec un Arduino -Uno

A partir d’un ATmega déjà Bootloader et de l’IDE Arduino nous allons donc intégrer le Bootloader à un nouvel atmega328 vierge.

  • Brancher votre Arduino avec votre ATmega Bootloader.
  • Sélectionner ; Fichier/Exemples/ArduinoISP
  • Une fois le script ouvert, sélectionner le port et le type de carte appropriés.
  • Sélectionner le Programmeur mkII, puis téléverser (pour téléverser appuyer sur l’icône en forme de flèche dans la barre d’outils de l’IDE Arduino).

Une fois le script téléversé, réaliser le montage ci-dessous, entre votre Arduino (celui dont on vient de téléverser l’ATmega) et votre ATmega en standalone (celui qui ne possède pas le bootloader).

Plan de montage Bootloader Atmega

Plan de montage Bootloader Atmega 328

  • Sélectionner à nouveau le port et le type de carte appropriés (pas forcément la carte qui sert à bootloader, ici vous pourrez indiquer une autre carte, par exemple un Arduino nano).
  • Pour le programmeur, vous sélectionnerais ‘Arduino as ISP

Puis toujours dans le menu ‘outils’, sélectionnez, ‘Graver la séquence d’initialisation’.

A la fin de cette étape, si le téléversement se termine sans erreur, vous disposez d’un nouveau ATmega328 Bootloader, prêt à l’emploi.

Capture d'écran_Gravure bootload_terminé

                                                                     *****************************************

Présentation_image_station_bootloader.jpgVotre station Bootloader

Pour ma part j’ai acheté de nombreux ATmega certains bootloader et d’autres non… ainsi je me suis retrouvé avec des plaques entières d’ATmega à bootloader. Je me suis donc fabriqué une station minimaliste pour bootloader facilement tous mes ATmega. L’idée étant d’avoir un moyen pratique et rapide de bootloader.

Si vous possédez de nombreuses cartes Arduino, il devient facile d’en réserver une pour cette utilisation. L’ATmega sur l’Arduino conserve le script ISP, la station reste montée sur l’Arduino.

Pour le plan du montage regarder le schéma présenté plus haut (Plan de montage Bootloader Atmega 328), il suffira de reproduire les mêmes connections entre votre shield bootloader et votre Arduino-Uno.

Finalement avec cette méthode la gravure du bootloader devient un jeu d’enfant, on branche notre ATmega vierge, on branche l’Arduino à notre ordinateur,  on lance la gravure de la séquence et c’est terminé ; on dirait presque du Plug and Play 😉

Piste d’amélioration : En intégrant un contrôleur USB sur la station il deviendrait aussi simple de téléverser l’ATmega sur la station après l’avoir bootloader, et nous verront cela très bientôt…

                                 *********************************

La partie 1 est terminée, dans la prochaine partie nous allons voir comment réaliser un montage standalone avancé avec notre ATmega328.
Publicités